L’apaisement & La colère…encore la vie !

Allez, me voilà de retour avec un nouveau sujet sérieux (quand vous en aurez assez, faites le moi savoir) ayant eut des rebondissement dans l’affaire qui à inspiré mon article sur la bienveillance, je vais donc partager un autre de mes cheval de bataille ( chevaux ? ) la colère et l’apaisement !

Je plante le décor:

Pour faire simple depuis que je suis née ( ou presque) je ne supporte rien de moins au monde que l’injustice, j’ai une grande foi en le monde et l’humanité même si sa façon de fonctionner me laisse parfois sceptique. Bref je ne supporte pas l’injustice, du monde, de la vie, de la mort, l’injustice sous toutes ses coutures. Depuis petite cela m’a toujours mis hors de moi quelque soit la «gravité » de l’injustice.

Vous vous demandez ou je veux en venir avec mon argumentaire kilométrique! A la colère, j’ai des arguments je vous promets!

En fait les injustices éveillent en moi une colère incroyable, celle qui retourne le ventre et fait trembler les mains. Celle qui prend toute la place et la priorité sur tout le reste, qui empêche le cerveau de tourner correctement. ( pour moi c’est l’injustice mais pour vous cela peut être autre chose)
Et je vous dit ça en connaissance de cause, pendant près de 10ans j’ai vécu en colère en permanence du matin au soir, j’étais en colère contre le monde entier…chaque jour cette même colère qui me donnait envie de mordre ( celle qui me fait envier le chien qui mord sur une grosse corde );-) #lafolle #nonjesuispaspsycho . J’ai vécue longtemps sachant que ce n’était pas le mieux pour moi mon corps, mon esprit, mais je n’arrivais pas à me défaire de cette terrible colère pour rencontrer l’apaisement! (ahh on y vient ) Je ne pouvais pas m’en défaire, je ne savais pas comment faire et surtout je pensais que c’était trop compliqué ou que ça viendrait un jour tout seul! Alerte spoiler : Non ça ne vient pas tout seul !

apaisement coquelicot

Et puis tu nous emmène où là?

Depuis plusieurs années maintenant, petit à petit j’ai pu rencontrer l’apaisement, entre la sophro, le yoga, la méditation et d’autres techniques ( de trentenaire Bobo que j’assume totalement) j’ai pu expérimenter ce que c’était de vivre sans stress ni angoisses ( ou presque ) et sans colère ne serai-ce que une journée! Quel repos! Je ne m’étais jamais rendue compte jusque là à quel point la colère était toxique et nocive pour le corps et l’esprit! Ma priorité ( après la bienveillance) et donc de chasser cette émotion de nos organismes. Alors oui l’apaisement ne se présente pas un matin au réveil, c’est du travail mais quel bénéfice en échange, quel plaisir de ne rien ressentir de négatif, quel poids en moins!

C’est pour cela que je veux vous parler de l’apaisement, il contribue en grande partie au bonheur ( à mon sens)! Alors si vous n’êtes pas quelqu’un de nature stressée ou angoissée ou colérique vous le savez déjà et vous avez toutes les raisons de profiter de votre nature apaisée!

Mais si vous êtes comme moi, un(e) angoissé(e) de la vie qui programme tout une maniaque du contrôle ou un(e) colérique enragé(e), ne croyez pas que cet état est définitif. Non non, il y à une lumière au bout du tunnel!!! Je vous dit cela, car j’ai souvent pensé que je resterai comme ça toute ma vie!

apaisment digue

C’est bien beau tout ça mais comment faire pour rencontrer l’apaisement?

Chacun doit trouver la meilleure approche pour lui, mais je vais vous présenter ici des petites pistes ou idées qui m’ont été utiles à moi et qui sont le fruit de mes expériences.

1) Prendre le temps de vivre!!

Une des premières chose qui m’a aidé, c’est m’exercer à vivre en pleine conscience! (oui vous connaissez déjà peut être la méditation pleine conscience) mais on peut vivre en pleine conscience !! Prendre le temps de vivre et de savourer la vie ! C’est ce que proposent un peu les mouvements à la mode comme « slow life » mais au delà de la mode c’est l’idée qui est bonne à prendre.

S’arrêter et voir le positif chaque instant :

-La douceur du tapis au pied du lit au réveil, le bon goût du bol de thé earl grey un peu fumant, le bonheur d’un magnifique levé de soleil que vous pouvez prendre le temps d’observer car vous êtes dans les bouchons !
-Le muffin myrtille aux graines que vous avez fait consciencieusement pour votre petit dej « healthy » et que vous pouvez manger dans la voiture en regardant le levé de soleil car vous êtes toujours dans les bouchons ( ps: on a plus le droit de manger en roulant en France je le dis quand même je ne veux pas d’ennuis avec la police) > ça évite les taches de myrtilles sur mon siège beige.

2)observer ses éclats de rire et autres moments de bonheur

Un vrai, un qui vient du cœur.
J’ai commencé à aller mieux quand je me suis attachée aux éclats de rire!!! A chaque fois que je partais en fou rire j’en prenais conscience en me disant «ressent, à cet instant l’apaisement qui t’envahis, c’est cette sensation qui est la bonne et que tu dois chérir! Pas cette colère qui te tord le ventre»
A chaque moment d’apaisement ou de bonheur je le ressentais j’en prenais conscience pleinement et le gardais consciencieusement dans un coin comme une ressource! Pour les jours de colère pouvoir y accéder !

Observer la vie et s’observer c’est loin d’être égoïste c’est juste être attentif.

3) Ne pas cultiver le sentiment de colère pour tout et n’importe quoi.

La colère ça va vite et c’est facile, l’apaisement c’est long et c’est du travail.
Naturellement notre esprit va se mettre en colère sur les voisins qui font du bruit à 7h du mat le dimanche, la mémé qui t’a réveillée à 5h45 le dimanche d’avant en mettant la tv en allemand à fond (exemple au hasard toute ressemblance avec la réalité est fortuite) bref tout est potentiellement source d’énervement et de colère. Si on rumine et qu’on entretien cette colère, chaque dimanche ou tu te fais réveiller tu sera plus énervé que le dimanche précédent et à la fin tu réfléchira à comment tendre un fil de nylon dans les escaliers des voisins.
Mais là n’est pas la solution 😉 , si tu te dis « ok il ne fait pas exprès je vais essayer de me contrôler me désénerver et j’irai avec BIENVEILLANCE demander à la mamy et au voisin de faire moins de bronx le dimanche» Déjà ta communication sera meilleure car sans colère, et en plus ils vont comprendre ta situation . OUPAS bref, quelque soit le résultat c’est là c’est le bon chemin vers l’apaisement.

C’est compliqué de se surveiller à chaque colère ou énervement mais il faut choisir ses combats et c’est reposant de décider de ne pas se laisser envahir par ce sentiment. Attention je ne vous conseille pas de ne rien ressentir mais simplement de ne pas vous laisser contrôler par la colère ou l’énervement est comme ça petit à petit, à chaque contrariété, la colère prendra moins en moins de place et vous serez de plus en plus apaisé.

Le yoga et la sophro m’ont beaucoup appris pour ne pas me laisser envahir par ces sentiments négatifs, mais aussi les enseignements de méditations .
Grâce à cela il y à des mois que je n’avais pas ressenti de colère à me plier en deux, jusqu’à récemment, mais même face à cette vague d’immense colère j’ai réussi à l’apaiser en 2 jours alors qu’il y à quelques temps je l’aurais entretenue et ruminée pendant des semaines et je n’aurais plus mangée et décrépit. Là, en 2 jour je suis passée à autre chose ( je ne vous parle pas du pardon, c’est encore une autre étape que je ne maîtrise pas très bien soyons honnêtes ) mais simplement passer à autre chose pour que votre cœur, corps et âme n’en pâtisse pas!

 

4) Poser un autre regard sur les événements

Il existe de ces événement qu’on ne peux pas regarder avec positivité sur le cou, je vous l’accorde. Mais ces événements peuvent être regardés différemment des années après 1,5,10, 20ans après. C’est parce que vous l’aurez vécu que vous serez transformé ou justement que vous aurez appris à poser un autre regard sur la vie. Cet événement quel qu’il soit et quel que soit la souffrance causée vous aura changé et vous aura donné un enseignement. Au lieu de le ruminer, et de cultiver la colère à son égard la haine ou que sais-je encore, prenez du recul vis à vis de cet événement, il à déjà causé suffisamment de peine ou de souffrance, il n’est plus utile de lui laisser toute la place, et regardez ce qu’il vous à appris ce que vous aurez pu en tirer de positif et vous aurez alors un autre état d’esprit et cet événement ne vous énervera plus (ou de moins en moins) . Commencez d’abord sur des petits événements un peu contrariant mais pas trop touchants puis petit à petit vous pourrez vous attaquer à des choses moins anodines !

apaisement fleurMais tous ces efforts sont des petites graines que vous semez pour accéder un jour à un grand et beau jardin!

Il y aurait encore tellement d’autres choses à dire et d’autres astuces à partager mais sinon l’article sera trop long 🙂 Désolé de vous avoir un peu raconté ma vie mais il me semblait plus facile de vous donner des exemples concrets et expérimentés.

Vous l’aurez compris je ne parle ici que de mon expérience et mon avis personnel bien sûr, je suis loin d’être une experte mais il m’a fallu du temps pour rencontrer un peu l’apaisement alors si je peux transmettre un peu de cette expérience pour qu’elle profite à d’autre c’est tant mieux! Encore une fois je ne souhaite faire la morale à personne ni ne donner leçon à personne!

Un article sur la méditation pleine conscience de Christophe ANDRE

Je vous cause ici du livre de Christophe André Méditer jour après jour

J’espère qu’il vous à plu, dites moi si vous avez des astuces apaisement ? Et si oui ou non vous aimez bien ce genre d’article ? 😉

Belle journée

2 réflexions sur “L’apaisement & La colère…encore la vie !

  1. Brigitte dit :

    Génial !!! C est aussi comme ça que j entraîne mon esprit ! Lorsque l esprit rencontre qq chose il le ressent naturellement comme agréable désagréable ou neutre et génére une sensation agréable désagréable ou neutre . Ces sensations en elles même n ont rien de délétère, par contre si par dessus nous décidons d y rajouter notre sauce ça change tout….j entraîne donc mon esprit à ne pas mettre de poison sur l ingrédient naturel ( pas besoin de pesticide !!)Par exemple : ne pas générer de l attachement ou de l avidité sur un objet ,une personne , un paysage, etc ..ressenti comme agréable, mais effectivement bien ressentir la partie agréable et me delecter a fond dedans , n ayant pas rajouté le poison attachement , si l objet disparait il n y aura pas de frustration .
    Idem pour les choses ressenties comme désagréables, juste reconnaître la sensation et se dire: une sensation désagréable se manifeste en moi et surtout pas y rajouter ….colère, jalousie, c est pas juste etc…
    du coup, ce qui se produit alors assez rapidement c est un apaisement ,puis, de nouveau, tout va bien !!!
    Cool non ? Après tout c est bien ce qu’ on désir le plus !!! Le bonheur …..alors on s y met , on repère les pesticides de l esprit et on le nettoie.
    Félicitations pour ton article qui va illuminer ma journée 😙😙😙

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s